Patricia et Raphaël, psychologue et musicien, créateurs de Pazion Colombia

Patricia est psychologue originaire de Medellin, Raphaël est musicien/cinéaste originaire de Paris. Ensemble ils ont unis leurs compétences afin de participer au processus de paix initié en Colombie. Ils envisagent la paix et la réconciliation à travers la musique et la danse, comme un nouveau langage pour construire un dialogue positif tourné vers l’avenir.

Quelles sont les grandes étapes d’un projet qui possède à la fois un aspect artistique et psychosocial ?

Le projet a commencé avec un grand casting mené par des artistes professionnels qui ont les compétences nécessaires pour faire la sélection. Le casting est ouvert aux personnes démobilisées (anciens FARCS par exemple), aux personnes victimes du conflit et aux civils colombiens qui possèdent toutes sortes de talents en danse et musique. Cinquante personnes ont été sélectionnées et ont suivi une formation artistique en danse et en musique. À partir de ces 50 personnes, un plus petit groupe a été choisi afin de le mettre sur le devant de la scène et devenir moteur du projet.

L’idée est ensuite de créer des chansons originales et d’en faire un album. Pour ça, ils ont fait appel à Juancho Valencia, l’un des membres de Puerto Candelaria, un groupe de musique de Medellin, en tant que directeur artistique. Enfin, ils vont chorégraphier l’ensemble des chansons pour monter un spectacle et partir en tournée avec le groupe principal et toute la troupe.

Pendant tout le processus (casting, formation artistique, tournée), il y a un accompagnement psychosocial. Et ceci est bel et bien le coeur du projet : s’assurer qu’ils se sentent bien, qu’ils communiquent ensemble et qu’ils le fassent de façon consciente.
Enfin, un documentaire est prévu. Celui-ci a pour objectif de montrer comment le projet a été pensé avec d’une part, l’accompagnement psychosocial et de l’autre la formation artistique.

“J’ai 3 conseils si tu veux faire un projet pour changer les choses au niveau local : arrête de te plaindre, n’abandonne jamais et autorise toi à rêver.” Raphaël

“Mon conseil pour quelqu’un qui souhaite développer un projet social c’est de le construire à partir d’un besoin existant, de ce dont les gens ont vraiment besoin. Vous devez être tolérant avec vous même si vous n’atteignez pas vos objectifs dans les délais espérés.” Patricia

2017-05-04T18:05:57+00:00 28 avril 2017|Artistique, Colombie, Social|