Las 5 mujeres de Pacha Calera, créatrices de bijoux éthiques pour la marque Nodova

Fraîchement arrivées en Equateur, nous recevons un message de la part de Jean-Philippe, co-fondateur de Nodova, nous invitant à rencontrer les membres de l’association Pacha Calera. Deux bus et un taxi plus tard, nous débarquons au sein de la petite communauté Quechua de la Calera. Nous avons rencontré Susana, Luz Maria, Virginia, Luz Maria et Susana au sein de leur atelier de confection de bijoux. Quelques années auparavant, c’est Elodie qui les a rencontré et qui a imaginé le projet Nodova pour venir en aide à ces femmes et aux enfants de la communauté.

Comment s’est développé ce projet de bijoux éthiques favorisant l’émancipation des femmes et l’accès à l’éducation des enfant d’une communauté ?

Tout a commencé lorsqu’une jeune française prénommée Elodie s’est rendue au sein de la communauté Quechua de la Calera au cours d’un voyage humanitaire. Son objectif premier était de trouver un moyen de financer la scolarisation des enfants de cette communauté. Elle a ainsi l’idée de créer un groupement de femmes. Ces dernières étant pour le plupart femmes au foyer, la première étape a été de leur apprendre à confectionner les bijoux.

Dans l'atelier de l'association Pacha Calera
Les bijoux éthiques Nodova

Vient ensuite la problématique de la matière première. Avec la volonté de créer une ligne de bijoux éthiques à la fois sur le plan social et environnemental, elles choisissent d’utiliser l’ivoire végétale de graines de palmiers de la forêt amazonienne équatorienne.

Pour tester les premières collections, Elodie sillonne au début les marchés français. À présent, il est possible de retrouver les bijoux Nodova dans de nombreux points de vente en France et dans plus de 20 pays à travers le monde.

Les bénéfices dégagés sont réinvestis au sein de la communauté sous forme de bourses scolaires à travers l’association Avenir Nodova. La boucle est ainsi bouclée : depuis leur atelier, les femmes de l’association Pacha Calera se sont professionnalisées, elles confectionnent des bijoux à partir de matériaux végétaux de leur pays et elles permettent aux enfants de leur communauté d’accéder à l’éducation.

Afin de mener à bien son projet, Elodie a trouvé un associé : Jean-Philippe. Aujourd’hui, ils confient le projet à deux nouvelles jeunes femmes, Cécilia et Marion, qui vont bientôt rendre visite aux incroyables créatrices de l’association Pacha Calera.

Pour aller plus loin

Vous aussi prenez part à cette initiative en vous offrant un bijoux Nodova !

Si vous n’avez pas de talents de créateurs, vous pouvez également devenir acteur d’une mode respectueuse des Hommes et de l’environnement à travers vos choix de consommation. De nombreuses marques françaises se développent, allez par exemple faire un tour du côté des vêtements en coton biologique et plastique recyclés LEAX et des bijoux TREEZ qui plantent des arbres.

2017-06-16T22:37:58+00:00 1 juin 2017|Artistique, Equateur, Social|