Vous êtes ici : Accueil » Hongrie » Eszter, responsable de Nestingplay, une entreprise sociale pour inclure les enfants handicapés

Eszter, responsable de Nestingplay, une entreprise sociale pour inclure les enfants handicapés

Eszter est responsable de Nestingplay à Budapest. Une entreprise sociale qui inclue les enfants handicapés dans la société en créant des jeux pour enfants dans des aires de jeux. Ces équipements permettent aux enfants handicapés ou non de jouer ensemble pour plus de tolérance.

 

Jouons tous ensemble !

Après la naissance de son deuxième fils, qui a été diagnostiqué gravement épileptique, Eszter a réalisé à quel point il est difficile d’élever et d’éduquer un enfant comme le sien dans cette société. Elle désirait réunir son fils, les autres enfants handicapés et ceux qui ne le sont pas. Elle a donc décidé, elle et d’autres de ses confrères/consœurs, de créer des équipements pour aire de jeux pour tous les enfants (handicapés inclus). C’est à travers ces équipements qu’Eszter espère trouver une solution pour inclure les enfants handicapés dans la société.

Pour chaque maman, les aires de jeux pour enfants sont un endroit passionnant pour leurs enfants. Ils peuvent s’amuser, grimper, courir, créer du lien social et apprendre. Il y a au moins un jeu pour que chaque enfant s’épanouisse… excepté pour les enfants handicapés. Ces enfants ne peuvent pas jouer  avec les autres dans les jardins d’enfants car les jeux ne sont pas adaptés pour eux. Pour y jouer, leurs mères doivent en permanence faire attention à eux tout en jouant avec eux. Ce qui les attriste c’est que leurs enfants ne peuvent pas se développer comme les autres enfants.

Tout le monde est, ou sera, handicapé

Le premier équipement pour enfant a été réalisé récemment et c’est avec celui-ci qu’elle a eu envie de changer le système. Elle s’est donc intéressée sur le système éducatif pour intégrer au mieux les enfants handicapés à la crèche et à l’école, et ainsi indirectement dans notre société. C’est de cette façon qu’elle essaye d’impliquer et de sensibiliser les enseignants sur la thématique du handicap.

Par son combat, elle souhaiterait changer les mauvaises attitudes des adultes vis-à-vis du handicap. Pour elle, ce sont les enfants qui sont la clé pour changer les choses. Si les enfants acceptent le handicap, ils peuvent le transmettre à leurs parents qui pourront l’accepter à leur tour. Les enfants handicapés ont des difficultés dans leur vie, mais en réalité « tout le monde à des problèmes dans sa propre vie. Et de toute façon, nous serons tous handicapés un jour qu’on le veuille ou non. En vieillissant, chacun d’entre nous aura des problèmes de vues ou physiques qui sont, il faut le dire, des handicaps ». Pour Eszter, il y a donc deux types de personnes : Ceux qui sont « déjà handicapés » et ceux qui « ne le sont pas encore ». Pour le second type de personnes, ils peuvent avoir quelques difficultés à accepter leur futur handicap, mais ils n’auront pas le choix car ils le seront un jour. Son travail est donc avant tout de sensibiliser le second groupe pour le préparer à subir leur futur handicap.

Enfants, parents, enseignants

Mis à part les jeux pour enfants, Eszter soutient les enseignants et les parents pour au final, aider les enfants handicapés. Selon elle, il est très difficile d’avoir une bonne relation entre les enseignants et les parents. Les parents ont souvent du mal à accepter que leur enfant soit handicapé. Il faut les comprendre, ils veulent que leur enfant soit comme les autres. Les enseignants sont les premiers qui peuvent leur apprendre à aider leur enfant. Il est indispensable qu’il y ai une bonne relation entre les parents et les enseignants pour le bon développement des enfants handicapés pour survivre au mieux dans notre société.

Le gros problème de notre système scolaire, c’est que l’on n’enseigne pas aux enseignants à aider les enfants handicapés. Les enseignants peuvent toujours lire des livres sur le sujet mais manquerons toujours de pratique. En effet, chaque enfant est différent et c’est la même chose dans les problèmes du handicap. C’est ainsi qu’Eszter a décidé d’organiser des formations aux  enseignants pour fournir non seulement des connaissances théoriques, mais également des outils et des connaissances pratiques. De cette façon, elle espère aider les enfants handicapés par l’éducation.

Tous égaux dans le jeu

Eszter a réussi à avoir une franchise social en Hongrie, elle aimerait donc pour commencer étendre cette franchise à toute l’Europe où le problème reste le même, en commençant par l’Autriche en recherchant des marchés et des partenaires. En Autriche il y a également un manque de programme éducatif sur le handicap, un manque de connaissance etc. Elle souhaiterait donc améliorer le système éducatif à travers les jeux pour enfants d’une part puis à travers l’éducation d’autre part.

Pour elle, le plus important reste avant tout le bonheur des enfants. C’est lorsqu’elle peut voir son fils sourire, ou jouer avec d’autres enfants qu’elle est heureuse à son tour. Et c’est lorsque les enfants jouent tous ensemble, handicapés inclus, que l’on peut tous apprendre les uns des autres et être ainsi plus tolérant. Enfants… comme parents…

Si vous êtes intéressé par le projet d’Ezster, rendez-vous sur le site officiel : https://nestingplay.com

2019-07-30T17:55:39+00:00 17 juillet 2019|Hongrie, Social|