Vous êtes ici : Accueil » Environnement » Diego, edu-cuisinier, fondateur de Petit Gourmet

Diego, edu-cuisinier, fondateur de Petit Gourmet

C’est dans son ancienne maison transformée en espace culinaire et créatif que Diego nous a invité à participer à un atelier d’éducation culinaire. Nous avons passé l’après-midi avec 20 enfants, de 4 à 12 ans, tous issus de milieu urbain. Au programme : ateliers de cuisine ponctués par des temps créatifs, le tout encadré par Diego et son équipe de passionnés. D’une double formation d’éducateur de jeunes enfants et de cuisinier professionnel, cela fait maintenant 15 ans que Diego éduque à travers la cuisine et apprend à consommer de façon plus responsable.

Comment construire un modèle d’auto-financement durable afin de développer des actions sociales gratuites ?

Petit Gourmet a pour but d’éduquer les enfants ayant grandi en milieu urbain à une nourriture saine et une consommation responsable. Sous forme d’ateliers de cuisine et de jardinage, Diego met toute son énergie à apprendre aux enfants à cultiver les aliments, les récolter, les cuisiner, les déguster et surtout les aimer. Le goût de la betterave, des épinards ou encore du thym, des saveurs encore inconnues pour ces enfants qui, une fois découvertes, en redemandent. Au-delà des cours de cuisine, il propose également des ateliers créatifs, de peinture, de contes, de relaxation, de musique. Diego prône l’auto-apprentissage en donnant beaucoup de liberté aux enfants. Il a fait le choix de concentrer son programme sur les plus jeunes dans le but d’impacter leurs parents, fiers de partager avec eux leurs découvertes du jour.

Ces ateliers sont payants et ont lieu pendant les vacances scolaires. Ils représentent pour Diego, la principale source de financement du projet. Mais l’edu-cuisiner débordant d’enthousiasme et d’idées ne s’arrête pas là. Grâce à cet auto-financement, il a pu élargir ses actions à d’autres enfants n’ayant pas les moyens d’assister à ces ateliers payants. Il a donc créé Educocina Para Todos, qui compte aujourd’hui 200 volontaires de tout horizon : cuisiniers, photographes, nutritionnistes, professeurs. Ensemble, ils interviennent bénévolement dans les écoles publiques du pays en organisant des ateliers de cuisine ayant toujours pour mission d’éduquer à une alimentation responsable. Un troisième projet à également vu le jour, celui de jardins communautaires en centre ville. Des jardins et potagers à destination des habitants des quartiers où, enfants, parents et grands-parents se réunissent autour de la récolte et de la dégustation de leurs propres aliments.

Le modèle économique de Petit Gourmet trouve son équilibre dans la création d’ateliers payants servant à financer les ateliers gratuits. Diego est très attaché à l’indépendance financière de son projet et refuse systématiquement toute offre de partenariat en décalage avec les valeurs qu’il défend. Cela ajoute une difficulté à la construction d’un modèle économique durable pour le projet mais le fondateur n’est pas à cours d’idées. L’année dernière, en co-création avec sa femme Inès, aussi très investie dans le projet, ils ont édité un livre de cuisine pour enfants Hoy cocinamos nosotros (Aujourd’hui, nous cuisinons) qui a été best-seller dans sa catégorie.

Depuis 2016, il a également rejoint la communauté Ashoka qui lui apporte un soutien moral et financer pour l’aider à devenir complètement indépendant. Côté communication, tout se passe sur les réseaux sociaux. Sans aucune campagne de publicité, la notoriété, et non des moindres, de Petit Gourmet s’est construite grâce aux médias sociaux et à l’image de son fondateur qui est devenu influenceur dans son domaine et a reçu tout récemment un prix de communication responsable.

Pour aller plus loin

Plus de détails sur le site de Petit Gourmet et les pages Facebook Educocina para todos et Petit espacio creativo.

2018-05-19T11:26:33+00:00 21 décembre 2017|Environnement, Social, Uruguay|