Nina et Tiphanie, gérantes et héroïnes de la Casa Amarela

Nous les avons rejoint au pied de la plus ancienne favela de Rio de Janeiro : Morro do Providência. Ensemble, nous avons gravit les nombreuses marches pour accéder au sommet de la favela, endroit où se trouve un lieu magique, la Casa Amarela. Fondée par l’artiste français JR il y a une dizaine d’années, elle offre un espace aux enfants, adolescents et depuis peu, aux adultes de la favela. L’artiste a installé une lune sur le toit de la maison afin d’illustrer l’objectif principal de la Casa, celui de donner envie aux enfants de réaliser leurs rêves et de toucher la lune.

Moon Casa Amarela
Sur le toit de la Casa
Rio de Janeiro depuis Providencia
Toit de la Casa à Morro do Providencia
Cuisine de la Casa Amarela
Exposition permanente de la Casa Amarela

Nina et Tiphanie s’occupent de la Casa à plein temps. La maison est ouverte chaque après-midi de la semaine et propose une programmation riche et variée : cours de théâtre, ateliers artistiques, danse, cours d’alphabétisation et d’anglais. De nombreux artistes internationaux, amis de JR, mais aussi brésiliens partagent leur talent avec les enfants le temps d’un ou plusieurs ateliers. La lune permet de loger les artistes de passage et deux autres chambres sont en construction afin d’intégrer une résidence artistique à la Casa.

La porte reste grande ouverte pour que chacun puisse se sentir chez lui, à la Casa. Pour Tiphanie et Nina, le plus important c’est l’épanouissement des habitants de la favela. Il est très touchant d’observer la relation privilégiée qu’elles réussissent à construire jour après jour avec eux.

Un après-midi à la Casa Amarela
Atelier dessin
Malorie à la Casa Amarela
Nina, gérante de la Casa Amarela
Barbara à la Casa Amarela
Suite de l'atelier dessin
Accompagnement au dessin par un visiteur
Concentration pendant l'atelier dessin
Tiphaine et Nina, gérantes de la Casa Amarela

La visite de la Casa terminée, il est 14h30 et les premiers enfants arrivent en courant. Il prennent place dans la salle principale, s’équipent d’une feuille et de crayons de couleurs puis commencent à dessiner. Nina et Tiphanie nous invitent à participer avec eux à l’atelier. Ne pas parler la même langue n’est pas un soucis, nous trouvons le moyen de communiquer à travers le dessin. Noël approchant à grands pas, nombreux dessinent la bicyclette qu’ils souhaiteraient avoir. D’autres s’essayent à la photo avec Barbara. Le temps s’est arrêté pour nous. La Casa est pleine de vie, de sourires, de tendresse, on voudrait que ce moment continue toujours. L’heure du goûter arrive, et c’est aussi l’heure pour nous de quitter la Casa. Nous ne savons pas comment remercier Tiphanie et Nina pour leur accueil. Une chose est sûre, l’espace de quelques heures, nous avons réalisé le pouvoir fédérateur de l’art.

Pour aller plus loin

Suivez au jour le jour la Casa Amarela sur Facebook et Instagram.

2018-05-19T11:26:48+00:00 12 décembre 2017|Artistique, Brésil, Social|