Vous êtes ici : Accueil » Argentine » Julia et Pablo, professeure et designer freelance, fondateurs de Iconoclasistas

Julia et Pablo, professeure et designer freelance, fondateurs de Iconoclasistas

Par un après-midi ensoleillé à Buenos Aires, nous avons rencontré Julia, co-fondatrice du projet Iconoclasistas. Cette femme débordante d’énergie, partage son temps entre son métier, professeure de communication et docteur en Sciences Sociales à l’Université, et Iconoclasistas fondé en 2006. Le projet combine art graphique, ateliers créatifs et recherche collective. Ainsi, à travers la conception de cartographies et divers ateliers, ils cherchent à améliorer la communication, créer une solidarité commune et promouvoir des pratiques collaboratives de résistance et de transformation.

Comment créer des cartographies répondant aux problématiques majeures des territoires en utilisant un modèle collectif ?

En 2008, le thème de “mapeo colectivo” apparaît. C’est à cette époque que, grâce à une bourse, Julia et son compagnon ont l’opportunité de voyager dans toute l’Argentine et d’identifier les problématiques majeures de leur pays : la pollution de l’environnement, les plantations de soja et la contamination minière. Le duo élabore donc ses premières cartographies. Le succès est immédiat et leur travail se retrouve très vite dans les manifestations populaires, les journaux et les magazines.

C’est à partir de 2010 que leur projet connaît une croissance importante. Grâce à l’image visuelle, ils développent des cartographies autour des thématiques environnementales, sociales et politiques à travers des ateliers collectifs. Les participants, mais aussi toutes personnes intéressées par la problématique traitée, peut donc interpréter et réfléchir sur ces questions plus simplement. L’image permettant de mieux visualiser les différentes facettes d’une problématique.

En 2013, Julia et Pablo publient le manuel “mapeo colectivo” afin de regrouper toutes les informations et la méthodologie dans un même livre, en libre circulation afin que chacun puisse l’utiliser. Ce dernier connaît un énorme succès et est utilisé dans tous les pays hispanophones. Le couple organise, dans le même temps, des conférences Skype afin d’aider les personnes qui souhaitent animer des ateliers de cartographie.

Le succès du manuel leur permet de voyager dans le monde entier. Ce sont aujourd’hui les institutions qui les invitent afin d’aborder diverses thématiques.

Manuel de mapping collectif

Comment “el mapeo colectivo” peut assurer le succès du projet ?

“El mapeo colectivo” est le fil rouge de leur projet. Le terme désigne un processus de création qui utilise les récits dominants des personnes, les connaissances et les expériences quotidiennes des participants. Sur le plan graphique, les problèmes les plus importants du territoire sont rendus visibles en identifiant les responsabilités afin de les transformer en solutions et ainsi tisser un réseau de solidarité entre la population.

 

Dans l'atelier de Wekoffee

Grâce à leurs nombreux voyages, et leur notoriété croissante, le couple expose même au centre Pompidou avec l’exposition “Cosmopolis” en 2017 sur la thématique : À qui appartient la Terre ?, une cartographie et une affiche qui rendent compte de leur enquête sur le statut et la vie des femmes agricultrices en zone rurale.

Pour aller plus loin

Retrouvez Iconoclasistas sur Facebook et Iconoclasistas.net 

2018-05-19T11:26:15+00:00 7 janvier 2018|Argentine, Artistique, Social|