Loading...
Le projet 2017-01-10T17:20:24+00:00

Le projet

Une période de transition initiée par l’humain émerge dans le monde, rassemblant de plus en plus de personnes. Cependant, on entend souvent autour de nous : “Que veux-tu que je fasse face aux grandes multinationales et politiques qui dirigent le monde ? Je n’ai aucun poids.” 

Bien au contraire ! 

Notre projet veut prouver et démontrer que chacun de nous, à son échelle, peut devenir acteur de cette transition. Ces acteurs portent un nom : les Local Shakers. Autrement dit, les agitateurs locaux. Ces personnes qui, grâce à leurs convictions et leurs compétences, font bouger les choses localement. Nous débutons par la rencontre des Local Shakers d’Amérique du Sud, un continent regorgeant d’initiatives locales en faveur de l’humain et de son environnement. 

Notre défi

Parcours du projet The Local Shakers

1. Partir à la découverte d’initiatives locales inspirantes et de leurs fondateurs

Comment ? Pendant 9 mois nous allons partir sillonner l’Amérique du Sud. Nous allons rencontrer directement ces personnalités, start-ups, entrepreneurs, associations, collectifs qui sont au service de l’humain et qui proposent des solutions innovantes.

2. Comprendre la démarche personnelle des Local Shakers

Comment ? À travers nos rencontres, nous allons nous axer sur la démarche personnelle des Local Shakers. L’insight étant d’identifier et de comprendre leur déclic et leur motivation à changer de vie. 

3. Inciter nos lecteurs à mettre leurs compétences au profit d’une mission positive

Comment ? Tous les portraits de Local Shakers seront accessibles sur notre site. Grâce à un effet d’entraînement, la visibilité apportée à ces projets permettra aux personnes intéressées de reprendre l’initiative et de l’adapter à leur environnement local.

0
pays
0
interviews de Local Shakers
0
déclics générés

Notre vision

Le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ? Telle est la célèbre question qui illustre l’intriguant “effet papillon”. Nous sommes intimement convaincues, qu’au contraire, le battement d’ailes d’un papillon peut provoquer un séisme d’ondes positives.

Nous croyons ainsi que chacun peut participer à remettre l’humain au coeur de toutes les considérations.

Nous croyons également au potentiel de cette période de transition : sociale, économique, environnementale. C’est le moment d’opérer ce changement vers un plus grand respect de son environnement, plus de partage et de lien social. Le moment pour une génération entière de remettre du sens dans son travail. C’est par la multiplication des actions locales qu’un changement collectif est possible : “On suppose qu’un infime changement de comportement d’un élément, ou de tout autre chose, peut s’amplifier au fil du temps jusqu’à engendrer des conséquences énormes. Une chose qui semble insignifiante au départ peut au fur et à mesure déclencher des bouleversements immenses.” La théorie dite du “chaos” de notre effet papillon est pour nous une véritable théorie de l’espoir. Et ce sont ces différents battements d’ailes que nous souhaitons amplifier à travers The Local Shakers.

Ces personnes qui nous inspirent

Vendant Shiva, inspiration

“In nature’s economy the currency is not money, it is life.”

VANDANA SHIVA, et sa désobéissance créatrice
Naomi Klein, inspiration

“Il est toujours plus facile de nier la réalité que d’abandonner notre vision du monde.”

NAOMI KLEIN, et son combat en faveur de l’environnement
Pierre Rabhi, inspiration

« De la maternelle à l’université, on est enfermé, ensuite on est dans des casernes, puis tout le monde travaille et vit dans des «boîtes» plus ou moins petites ; pour s’amuser, on va en boîte et on y va dans sa «caisse» ; enfin, on rentre dans une boîte à vieux et on retrouve la dernière boîte que je vous laisse deviner ! »

PIERRE RABHI, et sa sobriété heureuse
Rachel Botsman, inspiration

« The things you own end up owning you. »

RACHEL BOTSMAN, et son ode au partage
Gandhi, inspiration

« Tout ce que tu feras sera dérisoire mais il est essentiel que tu le fasses. »

GANDHI, et sa propagation de l’amour

Pourquoi débuter en Amérique du Sud ?

L’Amérique du Sud est un continent qui nous attire de par son identité culturelle forte et métissée, sa faune et sa flore unique et son incroyable géographie : du désert le plus aride au lac le plus haut du monde en passant par la plus grande chaîne de montagne. Et puis les latinos-américains sont aussi réputés très chaleureux et accueillants, ce qui nous a donné encore plus envie de partir à leur rencontre et de partager leur quotidien.  

Il s’agit également d’un bon point de départ pour lancer le projet des Local Shakers car de nombreuses initiatives astucieuses en faveur de l’environnement, de l’inclusion sociale et d’une économie alternative fleurissent à travers le continent. Des initiatives peu mises en lumière qui pourraient nous inspirer grandement en Europe.

Un continent intéressant à étudier de l’intérieur puisque marqué par de fortes dualités : entre grandes métropoles et traditions préservées, entre ouverture et nationalisation, entre préservation de l’environnement et exploitation des ressources.